Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

Généalogie et histoire familiale

Quoi chercher : Sujets

Naissances, mariages et décès


Adoption

Bibliothèque et Archives Canada ne conserve pas de dossiers d'adoption, parce que les adoptions relèvent de la compétence provinciale. L'accès à ces dossiers est restreint dans le but de protéger le caractère confidentiel des renseignements qu'ils contiennent.

Pour retrouver un parent, un frère, une sœur ou un enfant biologique, il vaut mieux s'adresser à des organismes provinciaux ou privés, tels que le Mouvement Retrouvailles [www.mouvement-retrouvailles.qc.ca/], Canadian Adoptees Registry Inc. [www.canadianadopteesregistry.org/] et Parent Finders [www.parentfinders.org/].

Si vous connaissez le nom complet de la personne, vous pouvez consulter les répertoires téléphoniques en ligne Infospace [www.infospace.com/canada/] et Canada 411 [www.canada411.ca/].

Si votre ancêtre a été adopté

En règle générale, avant que les autorités provinciales n'interviennent dans les dossiers d'adoption, ce qui s'est fait graduellement au cours de la première moitié du XXe siècle, les enfants étaient placés chez des amis, des voisins ou des parents sans que les autorités gouvernementales ne constituent de dossiers.

Pour le Québec, avant 1847, il est possible de retrouver des actes d'adoption privée dans les actes notariés. Des accords privés étaient conclus entre les autorités et les familles, et ils étaient entérinés dans un acte notarié. Ces actes s'intitulent « Engagement », « Accord » ou parfois « Adoption ». Voici un exemple d'acte d'adoption :

11 octobre 1705, notaire Louis Chambalon

Engagement en qualité de serviteur domestiques de Pierre Garan, enfant orphelin âgé de 8 ans, par François Madeleine Ruette, écuyer, seigneur d'Auteuil et de Monceaux, conseiller du Roi et procureur général de Sa Majesté au Conseil souverain, à Anne Dufresne et Jean Étourneau, habitant, son époux, demeurant au Cap Saint Ignace. [sic]

On peut consulter la base de données Parchemin pour trouver des actes notariés rédigés entre 1635 et 1779.

Après 1847, l'adoption au Québec est devenue la responsabilité des autorités religieuses qui dirigeaient les orphelinats. On trouve néanmoins des actes d'adoption privée dans les actes notariés pour cette période.